Laissez nous vos coordonnées
Nous revenons vers vous rapidement
Asma Mairfate | Sage-femme Conventionnée
NÎMES
Sage-femme Nimes | Asma Mairfate
Actualités

Tabac et Allaitement

28/01/2020

Tabac et Allaitement

Contrairement aux idées reçues, fumer n’est pas une contre indication à l’allaitement maternel.

Une femme n’ayant pas pu arrêter sa consommation de tabac pendant la grossesse et désirant nourrir son enfant au sein peut tout à fait le faire, à condition de respecter certaines règles bien précises.

Les plus ...

En effet il a été démontré que le lait maternel, du fait de sa composition riche en anticorps, jouait un rôle primordial dans la protection contre les maladies et infections respiratoires chez le nourrisson, et ceci indépendamment de la consommation tabagique de la mère.

Bien au contraire les enfants vivant dans un environnement tabagique et nourris au biberon voient leur risque de développement de maladies respiratoires se multiplier. Idem pour les douleurs abdominales ou coliques, qui se voient diminuer si l’on choisit de nourrir son enfant au sein plutôt qu’au biberon (« AA 96 : Allaitement et tabac, alcool, drogues, etc. », La Leache League France).

L’allaitement maternel est enfin fortement recommandé, si la mère a fumé tout au long de la grossesse, afin de ne pas sevrer son bébé trop brutalement de la nicotine qu’il a ingéré pendant 9 mois, et lui éviter donc de développer un syndrome de sevrage (hyperexcitabilité, irritabilité et pleurs incessants).

Les qualités nutritionnelles et protectrices du lait maternel restent encore une fois un argument favorable à l’allaitement malgré la consommation tabagique.

… LES MOINS

Toutefois la nicotine reste une substance toxique et malgré les bienfaits de l’allaitement maternel, il ne faut pas en oublier les inconvénients :

Diminution de sécrétion lactée, et donc de la quantité de lait chez la mère

- Diminution de la phase grasse du lait car induit la production de lait moins riche en lipides à cause de la diminution de prolactine

- Perturbation du reflexe d’éjection lactée, ce qui fait couler le lait plus lentement que la norme en gênant donc la tétée de l’enfant

Altération du gout du lait en le rendant moins agréable à la consommation surtout si la mère a peu voir arrêter de fumer pendant la grossesse et décidé de reprendre après l’accouchement

Irritabilité, vomissements, anomalies du rythme cardiaque, coliques, hypertonie, troubles du sommeil chez le nourrisson

Pour résumer, fumer pendant l’allaitement reste la seule façon de préserver son enfant des infections respiratoires notamment, mais il faut s’attendre à produire moins de lait et que les tétées soient plus longues car il coulera moins vite que chez une maman non fumeuse.

Afin de limiter au maximum l’effet néfaste des toxiques de la cigarette sur le système nerveux et cardio-respiratoire de son bébé l’idéal est toujours d’arrêter de fumer.

Dans l’attente que ceci se mette en place, voici quelques astuces qui vous permettront de limiter les effets toxiques de la nicotine.

COMMENT S’Y PRENDRE

- Réduire le nombre de cigarettes consommées par jour, maximum 5 cigarettes par jour
- Fumer toujours après la tétée et attendre au moins 2 heures après la cigarette pour redonner le sein
Ne jamais fumer en présence de son bébé (maman, papa ou tierce personne), car le tabagisme passif augmente les problèmes respiratoires, digestifs et les coliques, élève le risque de mort subite, l’agitation et diminue la bonne croissance du nourrisson (« AA 96 : Allaitement et tabac, alcool, drogues, etc. », La Leache League France)
- Eviter les légumes contenant de la nicotine : aubergines, tomates vertes, chou-fleur

(« AA 96 : Allaitement et tabac, alcool, drogues, etc. », La Leache League France)

 Fumer et donner le sein ne sont pas incompatibles. Il est tout de même recommandé d’espacer la cigarette de la tétée et réduire la consommation tabagique.

 Privilégier l’allaitement maternel au biberon protège la santé neurologique et cardio-respiratoire du nourrisson et stimule le lien d’attachement mère-enfant.

Allaitez vos bébés sans sentiment de culpabilité, et profitez de cette période pour réduire le nombre de cigarettes consommées par jour.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib